Ordinateur portable vs bureau : le boîtier va durer !

Le marché des PC s’est de nouveau réduit au cours du dernier trimestre après deux trimestres de forte croissance, à cause de Covid-19. Ce déclin ne se poursuivra pas pour l’instant pour les ordinateurs de bureau. Pourquoi ces systèmes sont-ils toujours aussi intéressants ?

Au Q1 de 2022, l’ensemble du marché des PC s’est réduit. La croissance causée par Covid-19 est ainsi terminée. Cette baisse est en partie due à l’effondrement des ventes de Chromebooks. Cela contraste fortement avec les ordinateurs de bureau. Ce segment de marché est même en pleine expansion. Alors que les ordinateurs portables sont moins populaires, l’ordinateur de bureau semble renaître. À notre époque de travail hybride, pourquoi préférer encore un ordinateur de bureau ?

Tout d’abord, le télétravail n’est évidemment pas important ou pratique pour tout le monde. Une grande partie du travail peut uniquement se faire sur place. Il suffit de penser à l’ordinateur d’une réceptionniste ou au système d’administration d’un entrepôt. Pour ce type d’ordinateurs, la mobilité n’est pas en question et il faut alors comparer les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables selon d’autres critères.

Moins cher

L’ordinateur de bureau a un avantage très intéressant dans sa manche : le prix. Un ordinateur de bureau est généralement moins cher qu’un ordinateur portable ayant les mêmes spécifications. C’est logique pour deux raisons : d’une part, l’appareil est beaucoup moins complexe. Il y a suffisamment d’espace pour les gros composants qui sont connectés à la carte mère de manière classique. Dans un ordinateur portable, le fabricant doit parfois souder directement la RAM afin de faire entrer le matériel dans un boîtier design, mais ce problème ne se pose pas dans un boîtier de bureau, même modeste.

En revanche, avec un ordinateur de bureau, vous n’achetez que l’ordinateur, sans les périphériques. Un ordinateur portable dispose d’une batterie puissante, d’un clavier de haute qualité, d’un pavé tactile, d’un bel écran… Bien sûr, vous payez pour toutes ces choses. Le bureau est parfaitement compatible avec les périphériques que vous possédez déjà. C’est pourquoi un ordinateur de bureau coûte largement quelques centaines d’euros de moins qu’un ordinateur portable aux capacités similaires.

Plus facile

Une souris, un clavier et un écran : parfois, cela suffit. Les ordinateurs portables peuvent être rapidement connectés à des écrans modernes via une station d’accueil ou un câble USB-C/Thunderbolt, mais même cela demande plus de travail que de simplement appuyer sur la barre d’espace pour sortir le bureau de sa veille. Les câbles ne peuvent pas être branchés fautivement.

Cela est particulièrement intéressant si l’utilisateur de l’appareil ne sait pas trop comment s’y prendre. Pour les analphabètes numériques, une station d’accueil pour ordinateur portable peut être décourageante. Elle les pousse à se pencher sur leur ordinateur portable devant un écran inutilisé, la souris et le clavier écartés. Ne sous-estimez jamais la peur de la technologie chez certaines personnes.

Plus puissant

On a déjà mentionné l’espace supplémentaire qu’offre un ordinateur de bureau à l’intérieur. Ce refroidissement supplémentaire permet d’utiliser des composants beaucoup plus puissants. Il est vrai que nous sommes parfois surpris par la puissance d’une station de travail mobile, mais même les performances de l’ordinateur portable le plus puissant du monde sont insignifiantes par rapport à celles d’un ordinateur de bureau équivalent.

Même les performances de l’ordinateur portable le plus puissant du monde dépassent celles d’un ordinateur de bureau équivalent.

Il y a une bonne raison que les fabricants sortent deux séries de processeurs : une pour le bureau et une pour le mobile. Intel parle de Core i3, i5, i7 et i9 pour les deux puces, mais n’opposez pas un Core i5 de portable à un Core i5 de bureau si vous ne voulez pas lui donner un complexe d’infériorité. Pour les cartes graphiques, c’est encore pire : Nvidia ne fabriquera même pas une version mobile de son GPU le plus puissant, le RTX 3090, car il ne peut pas supporter les limites thermiques d’un ordinateur portable.

Pour les charges de travail axées sur les performances, l’ordinateur de bureau reste le meilleur choix. Pensez aux travailleurs qui travaillent avec l’apprentissage automatique et l’IA, ou aux créatifs qui dessinent et rendent des animations 3D complexes.

Mobilité numérique

Par ailleurs, le fait que le bureau ne soit pas mobile n’empêche pas un employé de travailler à domicile. Il existe de nombreuses solutions qui vous permettent de vous connecter facilement à un bureau à distance. HP, par exemple, s’est fortement engagé dans cette voie avec ZCentral Remote Boost et l’acquisition de Teradici. Avec un tel logiciel, vous pouvez travailler à partir de n’importe quel appareil sur place, tout comme sur votre poste de travail.

Dans ce cas, l’employé doit bien sûr avoir deux appareils à sa disposition : un ordinateur de bureau et un ordinateur portable pour le télétravail. Dans le cas de stations de travail puissantes, cette option est encore la plus économique. En outre, une station de travail de 17 pouces avec des organes solides n’est pas très mobile : l’autonomie de la batterie est limitée et le poids est considérable. Le transport d’un tel appareil n’est pas facile pour les cyclistes. Là encore, une solution avec un ordinateur de bureau au bureau et un ordinateur portable très léger pour se connecter à distance à la maison est une bonne solution.

Réparation et mettre à jour

Enfin, la facilité de réparation du bureau classique. Si un composant tombe en panne, le service informatique peut simplement le remplacer par un nouveau. C’est beaucoup plus difficile avec les ordinateurs portables. L’adaptation d’un GPU dans un ordinateur portable est impossible. Dans un ordinateur de bureau, en revanche, il est tout à fait possible de remplacer ou de mettre à niveau un GPU ou un CPU.

La RAM et le stockage sont généralement interchangeables dans la plupart des ordinateurs portables professionnels de nos jours, donc les différences sont minimes. Reste à savoir si cela continuera. Par exemple, Dell travaille sur ses propres modules de RAM compacts qui ne sont plus compatibles avec la norme générale. Les ordinateurs de bureau ne connaissent généralement pas ces problèmes, bien qu’Apple opte également pour un écosystème fermé pour ses systèmes de bureau Mac Pro.

Toujours aussi utile

Les ordinateurs de bureau restent donc utiles, même s’il est indéniable que l’ordinateur portable est devenu le PC standard aujourd’hui. Pour la plupart des fonctionnaires, en effet, un ordinateur portable qu’ils peuvent utiliser quotidiennement et partout est la meilleure option. Dans ce scénario, les ordinateurs de bureau perdent beaucoup de leur pertinence. En fait, le remplacement de ces ordinateurs par des ordinateurs portables a contribué à stimuler le marché des PC au début de la pandémie.

Maintenant que les blocages dus à Covid-19 sont passés et qu’on redéfinit le travail de bureau, il est temps de renouveler également les ordinateurs de bureau. Les machines statiques pour ceux qui ne font jamais de télétravail et les centrales pour ceux qui exigent des performances sont idéalement des ordinateurs de bureau. Voilà justement pourquoi ce petit segment continue de s’imposer avec courage sur le marché mondial des PC.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison