Koen Van Beneden, le nouveau patron belge de HP, à propos de la fusion du Benelux : « Le travail hybride est la clé. »

HP passe de deux organisations, Belux et Pays-Bas, à une organisation Benelux avec le Belge Koen Van Beneden aux commandes. Qu’est-ce qui change ?

Le tout nouveau directeur de HP Benelux est assis devant nous avec un grand sourire. Cela ne nous étonne pas, Koen Van Beneden est une personne joviale de nature, mais ses yeux rient. Le rythme est élevé pour lui, puisqu’il a été nommé directeur de l’organisation Belux il y a tout juste trois ans.

« Au niveau européen, il a été décidé que l’organisation serait plus forte dans une structure Benelux. Chez HP, on analyse systématiquement ce qui pourrait être mieux. Le poste de directeur a donc été ouvert et j’ai été nommé. »

Van Beneden était ravi quand l’organisation a soudainement décidé qu’une structure Benelux serait plus intéressante. « Les derniers mois avant ce moment, par coïncidence, je préparais un plan pour le proposer moi-même. Une telle chose comporte évidemment beaucoup de risques pour moi en fonction de la réaction qu’elle suscite, mais je suis heureux que la direction ait elle-même fait cette proposition. »

En 2023, il n’est plus nécessaire de s’asseoir physiquement ensemble pour créer de belles choses.

Koen Van Beneden, Managing Director HP Benelux

Il a eu l’idée lui-même parce que la façon de travailler a énormément changé à cause de la covid. « Il y a cinq ans, si vous m’aviez demandé s’il était possible de gérer une équipe de direction et une organisation à 200 kilomètres de distance, j’aurais probablement répondu non. Maintenant, il est bien possible. » Van Beneden souligne qu’aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de s’asseoir physiquement l’un à côté de l’autre à chaque fois pour créer de belles choses.

Le Benelux, un choix logique

Il est logique de choisir une organisation Benelux, car de cette manière, le marché traite souvent la région comme un seul élément. Beaucoup de détaillants opèrent dans deux ou trois pays. « Prenez par exemple Coolblue ou Bol.com : ils vendent aussi bien en Belgique qu’aux Pays-Bas. Du côté B2B également, il existe des plates-formes comme Dustin ou Bechtle qui fonctionnent au-delà des frontières. Dans le secteur de la distribution, il en va de même. L’opportunité est énorme et elle ne présente que des avantages pour nous. »

Bien qu’elle devienne une seule organisation, HP conservera des bureaux locaux à Mamer (LU), Diegem (BE) et Amstelveen (NL). Un choix fait sciemment, selon Van Beneden, car la marque veut rester proche de ses employés, mais aussi de ses clients. « Un bureau local nous permet de présenter de nouveaux produits plus efficacement. Ne sous-estimez pas non plus l’importance des conversations en personne dans de telles situations. Nous traversons la frontière pour que le client ne doive pas le faire. »

Ne sous-estimez pas non plus l’importance des conversations en personne. Nous traversons la frontière pour que le client ne doive pas le faire.

Koen Van Beneden, Directeur général de HP Benelux

Limiter l’incertitude

L’efficacité qu’une organisation comme HP peut réaliser en combinant les deux organisations en une seule entité Benelux est évidente si l’on réfléchit logiquement. Pensez, par exemple, à l’élimination des postes en doublon, mais aussi à une meilleure synergie entre les équipes. « Plus besoin de faire un double travail au Belux et aux Pays-Bas, tout peut désormais être optimisé. Le marché est en train de doubler, ce qui permet d’être plus efficace et plus énergique. »

Van Beneden a dû agir très rapidement. Le 1er octobre 2022, il reçoit l’appel lui annonçant que le poste est à lui, et le 7 novembre 2022, toute l’organisation Benelux est opérationnelle. Chacun savait où il allait et quel serait son travail dans le futur. « Aujourd’hui, il ne faut plus changer de poste. L’organisation est là et fonctionne. »

« Je voulais le faire moi-même en profondeur mais le plus rapidement possible. Il ne faut pas que les gens soient incertains. La seule chose qui reste à faire est la distribution des clients. Il faut prendre du temps pour une analyse approfondie. »

Les doubles postes sont-ils synonymes de difficultés pour certains employés ? Pas exactement, l’entreprise est assez grande. Ils ont la possibilité de chercher au sein de l’organisation.

Changement accéléré en 2022

Koen Van Beneden

L’exercice comptable de HP commence le 1er novembre. Le calendrier est donc logique pour passer à une organisation Benelux avant cela, mais en même temps, beaucoup de plans ont dû être jetés à la poubelle. « Il y avait pas mal de choses prêtes pour 2023 au sein de la branche Belux. Tout à coup, j’avais le droit de tout jeter. Une telle expérience ne se vit pas très souvent dans votre carrière », rigole Van Beneden.

« On a accepté cela et on a tout examiné équipe par équipe et organisation par organisation. Au sein du Benelux, on a fait un bilan de tous les clients, de la manière dont ils sont gérés actuellement, des opportunités qui se présentent et de la manière dont on va les aborder. »

Sur son plus grand défi dans cette phase, il pèse ses mots. « Les gens voient le bénéfice de la situation, mais sont parfois inconsciemment collés à leurs habitudes. Ils ont fait les choses d’une certaine manière pendant des années et, inconsciemment, on pense en termes de limitations à cause de cela. Je veux maintenant m’assurer que chacun se présente avec un esprit ouvert et envisage de nouvelles possibilités. C’est, à mon avis, la plus grande opportunité. En même temps, nous devons veiller à ne pas nous précipiter dans un nouveau système sans y réfléchir. »

Aventure palpitante

Van Beneden a eu un parcours impressionnant chez HP Belux. Doit-il maintenant prouver à nouveau sa valeur aux Pays-Bas ? Avec un sourire, il dit non au début, mais il aime nuancer. « Attention, les gens sont curieux. Une telle première rencontre sur place est très spéciale. Il y a une curiosité naturelle, quelque chose de nouveau est toujours amusant. »

Le potentiel est énorme, je suis très impatient de vivre cette aventure palpitante.

Koen Van Beneden, Directeur général de HP Benelux

« En outre, nous avions depuis un certain temps des personnes compétentes des Pays-Bas et de la Belgique dans l’équipe de gestion centrale. Ce bon mélange signifie que chacun voit les points de base dans l’équipe. Ce qui était là hier ne disparaît pas, il évolue. »

En quatorze ans, des ventes internes au directeur du Belux et maintenant du Benelux, où cela finit-il ? Van Beneden ricane, mais met aussi les choses en perspective. « Je suis incroyablement heureux de ce défi. Le potentiel est énorme, je suis très impatient de vivre cette aventure palpitante. »

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison