Synology DSM 7.2 sera publié début 2023 avec WORM

synology

Synology publiera la deuxième mise à jour majeure pour DSM 7 au début de l’année prochaine. Entre autres, DSM 7.2 bénéficie du support WORM qui devrait contrer l’efficacité des ransomwares.

Synology pense pouvoir lancer Disk Station manager 7.2 au début de 2023. DSM 7.2 apporte plusieurs nouvelles fonctionnalités au système d’exploitation NAS populaire. Par exemple, le système d’exploitation supporte le chiffrement intégral des volumes. Il s’agit d’une nouvelle fonctionnalité très demandée qui devrait offrir plus de sécurité que le chiffrement au niveau des dossiers déjà possible aujourd’hui. Synology affirme également que la nouvelle approche offre des performances supérieures de 48 %.

WORM

De plus, avec DSM 7.2, Synology introduit les dossiers Write Once, Read Many ou WORM. Ces dossiers, comme leur nom l’indique, vous permettent d’écrire des fichiers une fois et de les lire autant de fois que vous le souhaitez, mais sans les modifier. Cela empêche toute modification indésirable, ainsi que le chiffrement par un ransomware. Les utilisateurs peuvent définir la durée pendant laquelle les données doivent rester suspendues. Synology étend cette technologie à Hyper Backup, où les sauvegardes deviennent immuables.

Avec DSM 7.2, Synology introduit aussi Cross-protocol file locking entre les partages SMB et Synology drive, en assurant qu’il n’y a pas de conflits lorsque les fichiers sont en cours d’utilisation. Le transfert multi-chaînes des SMB augmente les vitesses de transfert en exploitant toutes les liaisons de données disponibles entre les serveurs et les clients.

Active Backup et Insight

Pour les sauvegardes, Synology introduit une nouvelle couche de gestion pour Active Backup et C2 Backup. Les informaticiens peuvent ainsi garder un œil sur toutes leurs sauvegardes, qu’elles soient sur site ou dans le cloud.

Enfin, Active Insight est doté d’alertes encore plus intelligentes, permettant à un administrateur de détecter, par exemple, qu’une personne viole les politiques de protection des données. Le système peut à la fois envoyer une alerte et prendre des mesures, comme la déconnexion d’un client en cas de suspicion de ransomware.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison