1 milliard de dollars pour un écosystème de la fabrication de puces

Intel établit un nouveau fonds d’un milliard de dollars. Avec ce fonds, elle souhaite soutenir les organisations cherchant à fabriquer leurs puces dans les usines d’Intel. L’entreprise espère donner un coup de pouce à cette nouvelle branche d’activité.

Intel Capital et Intel Foundry Services établissent ensemble un fonds d’un milliard de dollars. Ce fonds est destiné aux organisations qui envisagent de fabriquer leurs propres puces dans les usines d’Intel. Le PDG Pat Gelsinger veut ouvrir l’activité dite de fonderie à des tiers, et ainsi faire concurrence à TSMC et Samsung. Cette initiative est historique : traditionnellement, Intel produit presque exclusivement pour lui-même. Qualcomm serait déjà un client.

Le fonds permet d’investir dans des start-up ainsi que dans des entreprises plus avancées qui cherchent à innover dans le domaine des puces. Intel est particulièrement intéressé par les opportunités d’investissement qui peuvent réduire le temps de mise sur le marché (« time to market » ou « TTM »). Elle pense à de meilleurs outils logiciels, à des architectures de puces innovantes et à une technologie de conditionnement avancée (où les différentes puces cuites sont transformées en un seul composant utilisable).

Écosystème ouvert

Parallèlement à la création du fonds, Intel a également annoncé qu’il allait travailler avec des partenaires industriels pour développer davantage les technologies. Il s’agit notamment de la conception de puces modulaires avec une plate-forme ouverte fondée sur les chiplets et d’une prise en charge plus poussée des conceptions de puces gérant plus d’une architecture. Par exemple, des processeurs x86 avec des composants accélérateurs établis sur ARM ou RISC-V.

« Les clients de la fonderie adoptent rapidement une approche modulaire de la conception afin de différencier leurs produits et de les commercialiser plus rapidement », a déclaré Gelsinger. « Grâce à notre nouveau fonds d’investissement et à une plate-forme ouverte de chiplets, nous pouvons soutenir notre écosystème pour développer des technologies révolutionnaires sur l’ensemble du spectre de l’architecture des puces. »

Effet

Cet écosystème ouvert reste un rêve lointain pour l’instant. Espérons que les effets du fonds et des partenariats seront visibles dans un avenir proche. Bien qu’Intel soit un débutant dans le secteur de la fonderie en ce qui concerne la production de puces pour les clients, la multinationale reste le leader du marché du x86, tant pour les terminaux que pour les centres de données. Pour la première fois, Intel n’est plus le premier producteur mondial de puces. Quand Intel apporte son soutien à quelque chose, il est certain que cela va bouger.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison