Des surplus plutôt que des pénuries pour les fabricants de puces

chips overschotten

Les pénuries de puces semblent être terminées définitivement. En raison d’une baisse des ventes aux consommateurs, les fabricants de puces se retrouvent avec des entrepôts surchargés.

Micron, Nvidia et AMD, entre autres, se plaignent de stocks trop élevés de puces au quotidien Wall Street Journal. Alors que pendant deux ans, l’industrie a dû travailler 24 heures sur 24 pour faire face aux pénuries flagrantes, les entrepôts des fabricants de puces sont maintenant remplis de pièces qu’ils ne peuvent pas vendre. Selon les estimations de la banque suisse UBS, le surplus de stocks est à son plus haut niveau depuis 40 ans.

Baisse de la demande de produits électroniques

Tout cela tient à une baisse drastique des ventes d’électronique sur le marché grand public. Dans les années 2020 et 2021, le travail à domicile, entre autres, a stimulé la demande d’appareils électroniques tels que les ordinateurs portables et les tablettes. Cette année, la demande s’est à nouveau stabilisée et, poussés par l’inflation, les consommateurs ont acheté moins d’appareils électroniques. Cela s’est clairement ressenti sur le marché des PC et le marché des smartphones est également en plein marasme.

De nombreux fabricants de puces ont depuis réduit leur production, et des acteurs majeurs tels que Micron et Intel ont même annoncé des cycles de licenciements. Les prévisions ne sont pas particulièrement positives non plus ; les fabricants soupçonnent que la demande pourrait ne pas se stabiliser à nouveau avant la mi-2023. « Il est difficile de voir la lumière au bout de la nuit », déclarait Pat Gelsinger en octobre dernier, avec une voix peu optimiste.

Samsung est en pleine forme

Samsung est le seul qui paraît encore avoir une vision positive de la situation. L’entreprise sud-coréenne a annoncé qu’elle allait agrandir sa plus grande usine de puces en 2023, dans son pays même, afin d’augmenter la production. Samsung veut profiter des problèmes de ses concurrents pour renforcer sa position sur le marché.

De bonnes nouvelles aussi chez TSMC, qui participe quand même aux profits, cette semaine. Le géant taïwanais des puces commence cette semaine la production de masse des puces 3nm, qu’Apple attendait avec impatience.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison