Fujitsu vend sa branche scanners à Ricoh pour 625 millions

Fujitsu

Fujitsu s’oriente vers le développement de logiciels pour numériser les entreprises. Ricoh conserverait 4 500 employés après la conclusion de la transaction.

Selon Nikkei, une entreprise japonaise, Fujitsu vend la branche scanner (PFU) à Ricoh pour 80 milliards de yens, soit 625 millions de dollars. Fujitsu conservera une participation de 20 % dans PFU. Une décision formelle est attendue d’ici à la fin du mois. Les deux entreprises espèrent ensuite travailler ensemble à la numérisation des bureaux.

Avec l’achat de PFU, Ricoh vise à lancer un service qui automatise les données des formulaires de demande pour les banques et autres institutions. Le nouveau service fonctionne dans le cloud de Ricoh et rendra le processus actuel plus efficace.

Fujitsu veut se concentrer sur le développement de logiciels après la vente de PFU. Il existe une forte demande de numérisation des processus commerciaux au sein des entreprises en raison du passage au travail hybride.

Fondée en 1960, PFU est un acteur majeur sur le marché des scanners commerciaux. À la fin du mois dernier, elle a conclu son exercice fiscal avec une perte de revenus de 3 % par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires total s’élève aujourd’hui à un milliard de dollars. Le bénéfice net s’est élevé à 30,5 millions de dollars, soit 34 % de moins que l’année précédente.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison