Nokia et Ericsson se joignent à l’exode occidental de la Russie

En raison de la guerre actuelle en Ukraine, de nombreuses entreprises ont décidé de quitter définitivement la Russie. Auparavant, les entreprises avaient opté pour une suspension temporaire de leurs activités dans le pays, mais le marché offre trop peu de perspectives.

Nokia et Ericsson sont les derniers noms à rejoindre le groupe des entreprises technologiques occidentales qui ferment définitivement leurs portes au marché russe. Le groupe s’élargit donc, à un rythme de plus en plus rapide.

lire aussi

Ericsson cessera progressivement ses activités dans les mois à venir, Nokia prévoit d’avoir complètement quitté la Russie d’ici à la fin de l’année. Reuters a annoncé ces projets.

Nokia se répète

Ce qui surprend dans la communication précédente de Nokia, c’est que la décision de quitter la Russie a été prise dès le début de la guerre. Bien que de nombreuses entreprises technologiques aient alors choisi d’ignorer temporairement le marché.

Comme indiqué précédemment, Nokia continuera à s’occuper uniquement de la maintenance des réseaux de télécommunications. Les employés de l’entreprise ne sont pas inquiétés ; ils devraient tous avoir trouvé un autre employeur d’ici à la fin de l’année.

Nouvelle entreprise avec des restes d’Ericsson ?

Les employés d’Ericsson bénéficieront toujours d’un soutien financier après avoir quitté le pays. Au total, 400 employés seraient touchés. Selon le journal russe Kommersant, une nouvelle organisation dans le pays serait mise en place par des cadres supérieurs de l’entreprise. La société a refusé de commenter cette rumeur.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison