Google publie une version générale de DLP pour BigQuery

BigQuery sur la plate-forme Google Cloud bénéficie de la prévention automatique des pertes de données (« Automatic Data Loss Prevention »). Cette solution identifie automatiquement les données sensibles afin que les organisations puissent les protéger adéquatement.

Google met Automatic Data Loss Prevention (DLP) largement disponible pour BigQuery sur la Google Cloud Platform. Le service surveille en permanence les endroits où des données sensibles apparaissent, afin qu’elles ne soient pas accidentellement mal gérées. Par exemple, DLP voit si les données contiennent des détails de cartes de crédit, des noms complets, des détails de mots de passe, des détails d’identification… La solution a plus de 150 classifications de données sensibles.

Les administrateurs peuvent ensuite gérer les données trouvées par DLP, par exemple en exigeant des droits d’accès supplémentaires, en restreignant leur utilisation ou en les rendant anonymes. Une telle mesure est nécessaire lorsque les données sont utilisées à des fins d’analyse, par exemple.

Mieux que le mode manuel

Selon Google, les données sont actuellement classées principalement manuellement et donc pas assez souvent. Cela crée le risque que les nouvelles données sensibles ne soient pas traitées comme telles et c’est ce que DLP dans BigQuery est censé résoudre. Comme les analyses sont effectuées en continu, il y a moins de chances que quelque chose passe entre les mailles du filet.

DLP pour BigQuery est disponible en avant-première publique depuis octobre de l’année dernière et est maintenant disponible pour tous. Vous pouvez activer la DLP pour l’ensemble de l’organisation, un nombre limité de dossiers ou des projets ciblés. Lancez-vous dans la Google Cloud Console.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison