Le premier ordinateur quantique « portable » est apparu au Japon

kwantum

La société chinoise SpinQ commence la vente des ordinateurs quantiques portables Gemini Mini, Gemini et Triangulum au Japon. Bien que le terme « portable » soit relatif pour des appareils qui pèsent de 14 à 44 kilogrammes.

SpinQ a dévoilé sa première génération de superordinateurs portables le 15 décembre. Le Gemini Mini, le Gemini et le Triangulum devraient rendre la technologie de l’informatique quantique plus accessible à un public plus large, et l’entreprise chinoise vise principalement les utilisations éducatives. Le plus petit des trois appareils est désormais disponible au Japon.

Nous décrivons Gemini Mini, Gemini et Triangulum comme des « ordinateurs quantiques portables », mais en réalité, ces deux termes prêtent à discussion. Commençons par la portabilité : Gemini Mini ne mesure que 200 × 350 × 260 mm, mais pèse quatorze kilogrammes. Gemini Mini et Triangulum pèsent plus de quarante kilogrammes. SpinQ définit le terme « portable » comme étant un appareil qui peut être placé sur ou sous votre bureau, mais qui ne doit pas être transporté partout.

gemini mini spinq
Gemini Mini. Source : SpinQ

Qubits

En outre, les appareils atteignent tout juste la puissance de calcul minimale pour être appelés un ordinateur quantique. Gemini Mini et Gemini sont des systèmes à 2 qubits ; le logiciel peut simuler jusqu’à 8 qubits. Le Triangulum comporte 3 qubits et peut effectuer 40 opérations par qubit. Ces appareils utilisent la résonance magnétique nucléaire.

En comparaison, les superordinateurs d’IBM et de Google comptent 433 qubits. Il n’est donc pas question de résoudre des énigmes cryptographiques complexes avec un appareil de SpinQ. Ces appareils conviennent plutôt à ceux qui veulent maîtriser les bases de l’informatique quantique.

Pas encore pour le grand public

Converti des yens japonais en euros, le Gemini Mini sera vendu au détail pour environ 7622,5 euros. Le Gemini et le Triangulum ont un prix estimé beaucoup plus élevé, respectivement 39 000 et 54 000 euros. Donc, il est encore trop exagéré de dire que SpinQ met l’informatique quantique à la portée de tous.

Dans un papier de recherche datant de 2021, l’entreprise écrit qu’il devrait être possible, à terme, de proposer des ordinateurs quantiques simplifiés pour moins de 5 000 euros. Les prochaines générations pourront peut-être évoluer vers un niveau de prix plus démocratique.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison