Proximus présente Bold 2025 : maître de la fibre, plans pour le slicing et le chiffrement quantique

Proximus Ada

Proximus présente sa nouvelle stratégie commerciale pour les trois prochaines années. La fibre optique y jouera à nouveau un rôle important. De plus, l’opérateur télécom fera également des économies pour faire face à l’inflation, dont l’impact culminera cette année.

Proximus présente ses plans et ses ambitions financières pour les trois prochaines années sous le nom de Bold2025. La stratégie est le successeur de #inspire2022. Sous cette bannière, Proximus a lancé le déploiement accéléré de la fibre optique et BICS et Telesign ont connu une croissance sur le marché international.

Bold2025 se fonde sur plusieurs piliers, dont certains sont plutôt vagues et imprécis. Par exemple : les plans « visant à promouvoir une culture de travail motivante avec des méthodes de travail stimulantes ». Proximus précise qu’elle veut « renforcer la culture #thinkpossible en utilisant des méthodes de travail agiles afin d’améliorer l’orientation client et de réduire les délais de mise sur le marché (« time-to-market »). »

Gigabit omniprésent

Plus précisement, elle prévoit de déployer le meilleur réseau gigabit de Belgique. Pour ce faire, Proximus se penche à la fois sur les connexions fixes et sur son réseau mobile. D’ici à 2025, la moitié des foyers belges devraient pouvoir être raccordés à la fibre optique. D’ici à 2032, ce chiffre devrait atteindre 95 %. La connectivité des entreprises suit plus ou moins cette stratégie. La commercialisation de la fibre devrait encore avoir un impact positif sur la croissance de Proximus. D’ici à 2025, un million de câbles en fibre optique disponibles devraient effectivement être activés par des clients actifs.

Actuellement, Proximus se positionne déjà comme un leader en matière de qualité de réseau. En effet, 20 % de ses clients (1,3 million de foyers) peuvent déjà accéder à une bande passante de 10 Gbps via une connexion filaire. Il est vrai que le concurrent Telenet ne peut offrir une telle vitesse, mais Proximus oublie de mentionner que ceux qui n’ont pas la fibre optique se retrouveront avec une connexion DSL vieillotte alors que le réseau câblé de la concurrence peut offrir un gigabit à tous les clients.

Proximus souhaite que d’ici à 2025, le nombre de clients sur ces câbles de cuivre vieillissants soit réduit de 45 % à la faveur de la fibre optique. Entre-temps, il faudrait environ six mois pour que la moitié des clients de Proximus migrent vers la fibre optique lorsque cette technologie est disponible sur DSL.

Quantum et slicing

Mais les projets pour la fibre sont concrets. Par exemple, Proximus va déployer le chiffrement quantique sur son réseau de fibres optiques. Cette technologie utilise des qubits pour chiffrer les connexions via une technologie largement existante et à l’épreuve du temps.

Elle prévoit également de diviser le réseau en plusieurs tranches (« slices ») virtuelles avec des garanties de qualité de service correspondantes. Proximus utilisera la technologie des jumeaux numériques pour gérer son réseau. La surveillance en temps réel devrait éviter les ruptures.

À long terme, le fournisseur de télécommunications souhaite posséder 70 % du réseau de fibres optiques en Belgique. Ainsi, Proximus rachètera les infrastructures de ses coentreprises. En Flandre, le fournisseur a la possibilité de prendre une participation supplémentaire de 10 pour cent dans FiberKlaar.

Autres projets

Dans le cadre de Bold2025, Proximus prévoit de poursuivre le déploiement de la 5G. Lorsque la stratégie sera achevée en 2025, le réseau 5G devrait être entièrement déployé. D’ici à 2024, la 3G sera progressivement supprimée.

En soi, Bold2025 comprend peu de nouveautés. Proximus affirme toujours vouloir atteindre des émissions nettes de CO2 nulles d’ici à 2040 et espère être « véritablement circulaire » d’ici à 2030. À cette fin, le fournisseur misera sur la remise à neuf des téléphones et communiquera plus activement sur les possibilités de recyclage.

Proximus s’attend en outre à ce que l’inflation atteigne un pic l’année prochaine. Pour atténuer son impact, elle réduit les investissements dans les activités non essentielles.

Le fournisseur de télécommunications va élargir son offre commerciale et pense que le low-code garantira un développement plus rapide à un coût réduit. De plus, l’adoption d’un low-code garantira une intégration plus facile des services tiers.

Croissance

Bold2025 devrait assurer une croissance générale pour les trois prochaines années. En ce qui concerne les services, nous trouvons les plans de fibre particulièrement intéressants, d’autant plus que Proximus veut aller au-delà du déploiement. Le découpage du réseau, mais aussi le chiffrement quantique pourraient mettre des capacités puissantes et modernes à la disposition d’un grand nombre de foyers et d’entreprises.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison