Réseau quantique européen : l’UHasselt travaille sur des logiciels et des algorithmes

microsoft azure quantum

Le nouveau programme de maîtrise en « Materiomics » de l’UHasselt permet aux étudiants de travailler sur les applications quantiques.

Le réseau européen d’ordinateurs quantiques compte un budget total de 100 millions d’euros, ce qui en fait le plus grand programme européen autour des ordinateurs quantiques.

« À UHasselt, nous développerons des logiciels et des algorithmes pour effectuer des calculs avec ces ordinateurs. Grâce à leurs capacités quantiques, ils disposent d’une puissance de calcul unique, bien supérieure à celle des meilleurs superordinateurs actuels », explique le professeur Dr Milos Nesladek de l’institut de recherche imo-imomec de l’UHasselt à HBVL.

Les autres membres du réseau européen sont le Danemark, l’Allemagne, la Finlande, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne et la Tchéquie. Ils font tous partie de l’European High-Performance Computing Joint Undertaking.

Les ordinateurs Quantum seront installés en réseau sur six sites européens. Le réseau devrait être prêt à la mi-2023. Les entreprises, les gouvernements mais aussi les institutions de la connaissance pourront alors utiliser le réseau pour leur propre recherche et développement sur demande.  

« Grâce au réseau européen, il est possible d’effectuer des analyses de grands fichiers de données qui étaient auparavant impossibles », explique M. Nesladek. « Ils peuvent aussi servir à traiter les données provenant des ondes gravitationnelles ou à concevoir de nouvelles molécules pour des médicaments, des catalyseurs ou d’autres types de matériaux fonctionnels. »

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison