Spécialiste IoT Sigfox demande la protection de ses créanciers et cherche à vendre

sigfox

Le réseau Sigfox couvre 75 pays via 75 fournisseurs. En Belgique, c’est Engie M2M qui est responsable de la technologie. Sigfox est maintenant en quête d’un acquéreur.

Sigfox, un opérateur français de réseau IoT qui a vu le jour en 2010, demande la protection de ses créanciers et cherche un acheteur. La technologie de réseau Sigfox a levé plus de 300 millions de dollars en capital-risque au fil des ans et a été qualifiée de licorne technologique par le passé, sa valeur dépassant le milliard de dollars.

Selon l’opérateur français, le secteur de l’IoT a été fortement touché par la Covid-19 et les ventes de produits ont ralenti. Sigfox est à la recherche d’un acquéreur qui souhaite poursuivre le développement de la technologie et conserver tous les emplois actuels. La protection contre les créanciers est valable pendant 6 mois. C’est le temps dont dispose Sigfox pour trouver un acheteur.

Leur réseau IoT s’est développé au fil des ans pour atteindre 75 pays et autant d’opérateurs. Aujourd’hui, il connecte 20 millions d’objets et envoie 80 millions de messages par jour sur un réseau général.

Sigfox et LoRaWAN

Selon une communication à TechCrunch la pénurie actuelle de puces est l’un des principaux facteurs responsables. La pression sur les composants électroniques devenus beaucoup plus chers et un cycle d’adoption de la technologie plus faible que prévu sont à l’origine du surendettement.

Sigfox a été soutenu par de nombreux investisseurs de premier plan, dont Salesforce, Intel, Samsung, NTT, SK Telecom et les groupes énergétiques Total et Air Liquide. En Belgique, Engie M2M s’est associé à Sigfox en 2015 pour déployer un réseau IoT à l’échelle nationale. Elle a reçu l’aide de Telenet pour utiliser son infrastructure.

Son principal concurrent, LoRaWAN, exploité par Proximus en Belgique, n’est pas affecté. Sigfox et LoRaWAN présentent de nombreuses similarités, à la différence que Sigfox est une technologie propriétaire. Sigfox présente l’avantage d’un seul grand réseau, mais l’inconvénient d’une telle approche est désormais évident. Il reste à voir si Sigfox trouvera un acheteur et quel sera l’avenir de cette technologie.

Intéressé par le marché d’IoT en Belgique ? Lisez bien notre analyse approfondie.

lees ook

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison