40 % des PME flamands exclus des systèmes après cyberattaque en 2021

L’année dernière, un peu moins de douze % des entreprises flamandes ont été victimes d’une cyberattaque. Hilde Crevits, ministre flamande de l’économie, présente ces chiffres.  

« Nous constatons que les petites entreprises, notamment, ne se protègent pas assez contre les cyberattaques », dit Hilde Crevits. Elle est parvenue à cette conclusion en enquêtant sur l’état de la cybersécurité dans les entreprises flamandes.

Selon Crevits, les PME flamandes ont encore du travail à faire lorsqu’il s’agit d’installer une sécurité adéquate pour les différents composants de l’informatique. Elle cite, par exemple, la sécurité des logiciels, des applications, des mots de passe et des données.

Les PME sont encouragées

Bien que les cyberattaques en Flandre visaient principalement les grandes entreprises, celles-ci ne connaissent pas de gros problèmes. En revanche, si une PME flamande est touchée, son système informatique est souvent mis hors service. Dans 20 % des cas, des données de l’entreprise ont été perdues. De plus, des données des PME touchées ont été volées dans un cas sur dix.

Crevits souhaite encourager les PME flamandes à renforcer leur cybersécurité en rendant les « trajectoires d’amélioration de la cybersécurité » du VLAIO plus largement accessibles. Ce n’est pas la seule initiative que prend Crevits : « Afin que nos entreprises se protègent mieux et davantage contre la cybercriminalité, nous avons décidé d’adapter certaines conditions de subvention. Je demande à chacun d’en faire bon usage. »

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison