66 % des informaticiens désirent que le gouvernement les aide contre la cybercriminalité

belgie security

Un sondage réalisé auprès des informaticiens belges montre qu’ils souhaiteraient collaborer avec le gouvernement pour lutter contre la cybercriminalité. Les budgets qu’ils reçoivent de leurs organisations sont souvent insuffisants.

Le gouvernement doit collaborer avec les entreprises pour lutter contre la cybercriminalité. C’est ce qu’ont déclaré 66 % des informaticiens belges interrogés dans le cadre d’une étude réalisée par NTT Data. En novembre 2021, cette société a interrogé 201 informaticiens d’entreprises belges. Selon eux, il sera impossible pour le secteur privé de s’en sortir seul. Les grandes entreprises comme Google aux États-Unis partagent le même avis. Seul un quart d’entre eux sont plus optimistes et pensent pouvoir venir à bout des cybercriminels sans l’aide du gouvernement.

Selon l’enquête, le problème tient en partie à un budget insuffisant. 40 % des professionnels de l’informatique déclarent qu’ils n’ont pas assez d’argent pour faire face aux risques de sécurité actuels. Au cas où quelque chose se passerait mal, 23 % ne disposent pas d’un seul protocole prêt.

Risques liés au télétravail

Les sondés indiquent également que le télétravail comporte de nouveaux risques pour la sécurité. Malheureusement, ces deux dernières années, peu de choses ont changé en ce qui concerne la sécurité du télétravail. La plupart des organisations belges ignorent encore les notions d’authentification unique ou d’authentification multifactorielle, selon NTT Data.

NTT critique enfin l’utilisation des chaînes privées à des fins professionnelles dans le rapport. WhatsApp et Zoom sont les principales cibles. Il s’agit probablement de la version gratuite de Zoom. La gravité réelle du problème est discutable. WhatsApp, avec un chiffrement de bout en bout de haute qualité, n’est pas vraiment considéré comme non sécurisé. Néanmoins, la communication par des canaux non professionnels augmente le risque d’être victime d’un hameçonnage, par exemple.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison