Amende française rend plus facile le refus des cookies par Google

Google introduit une nouvelle politique européenne en matière de cookies. Le géant de l’internet réagit ainsi à la lourde amende infligée par le régulateur français des données en début d’année.

Google adapte sa politique en matière de cookies en Europe. Il est ainsi plus facile de refuser les cookies. Concrètement, Google vous donnera un aperçu clair des cookies qu’il souhaite utiliser, avec des boutons équivalents en dessous pour accepter ou refuser tous les cookies. Le nouvel outil de rejet des cookies est initialement déployé sur le site web de YouTube en France, mais il sera bientôt disponible pour tous les services Google dans l’UE.

Réaction à l’amende

Cet ajustement fait suite à une amende de 150 millions d’euros, infligée par le régulateur français des données. Au début de l’année, le régulateur a constaté qu’il était beaucoup plus facile d’accepter les cookies que de les refuser. Dans une bannière similaire, vous ne pouviez cliquer que sur accepter ou modifier, mais pas simplement rejeter les cookies. Google s’est vu accorder trois mois pour remédier à ce manquement. Dans le cas contraire, l’entreprise devrait payer une pénalité de 100 000 euros par jour de retard.

Dans un article de blog, Google lui-même ne parle pas de l’amende, mais il indique que les régulateurs européens ont mis à jour leurs directives de conformité. Google affirme qu’il s’engage à respecter les normes imposées. La nouvelle approche est basée sur des discussions avec le régulateur français. L’entreprise ne mentionne pas que Google n’avait guère le choix.

Selon le géant de l’internet, ce n’est pas seulement la bannière des cookies qui a été modifiée. La manière dont les cookies fonctionnent sur les services Google a également été mise à jour afin qu’ils ne soient pas en contradiction avec les règles de l’UE.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison