Statbel : près de 1 entreprise belge sur 4 confrontée à un incident de sécurité en 2021

cybersecurity belgië

Voilà ce qui ressort d’une enquête menée par Statbel. Les mesures de sécurité prises par les entreprises belges manquent souvent d’audace.

Statbel publie les résultats d’une enquête sur l’utilisation des TIC dans les entreprises belges (comptant au moins 10 employés). L’échantillon se composait de 7 500 entreprises comptant au moins 10 employés. L’enquête montre que 23 % des entreprises ont été confrontées à au moins un incident de sécurité au cours de l’année 2021.

Ces incidents de sécurité sont de natures diverses : indisponibilité des services TIC, destruction ou corruption de données, divulgation de données confidentielles. Cette statistique montre que les entreprises belges sont également vulnérables aux cyberattaques. Les récents incidents à la ville d’Anvers et à la police de Zwijndrecht le soulignent encore davantage.

Mots de passe sans AMF

L’énquête examine également de plus près les mesures de sécurité prises par les entreprises pour prévenir les incidents. Et là, il s’avère qu’il y a encore beaucoup de travail à faire. Heureusement, neuf entreprises sur dix ont appris depuis lors que les mots de passe sont le strict minimum pour protéger les comptes. Toutefois, cela signifie que dans une entreprise sur dix, même cet aspect est absent.

Les mots de passe seuls n’offrent aucune garantie, mais l’AMF paraît encore être plutôt un phénomène d’exception parmi les entreprises belges. Quatre sur dix ont mis en œuvre l’AMF sous la forme d’un mot de passe combiné à un code de sécurité, des jetons d’authentification ou des éléments biométriques. Un sur huit se fonde presque entièrement sur l’identification biométrique.

Pour sécuriser le réseau de l’entreprise, 77 % effectuent des contrôles supplémentaires sur les appareils et les utilisateurs. Six entreprises sur dix utilisent une connexion VPN.

Politique peu claire

Il y a aussi des progrès à faire dans la partie stratégique de la cybersécurité dans notre pays. Une entreprise sur deux sensibilise les employés à leurs obligations en matière de sécurité des TIC. Mais seuls 34 % d’entre eux mettent effectivement ces obligations et procédures sur papier pour informer les employés. Enfin, une entreprise sur trois a souscrit une cyberassurance.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison