Windows lance Autopatch pour certains clients et PC cloud

microsoft patch

Microsoft distribue Autopatch à ses clients pour un lancement limité. Seuls les propriétaires de la licence d’entreprise appropriée, d’Azure AD premium et d’Intune peuvent y accéder, tout comme les utilisateurs de PC cloud.

Le correctif automatique attendu de Windows a été lancé et est immédiatement disponible pour les PC cloud Windows 365. Cela ne veut pas dire que tous les utilisateurs sont désormais libérés de tout souci concernant les correctifs. Ce service n’est actuellement disponible que pour les clients disposant de licences Windows Enterprise E3 et E5. En outre, l’utilisateur doit également disposer d’Azure Active Directory (AD) Premium et de Microsoft Intune.

Il y a encore quelques conditions avant que le responsable informatique d’une entreprise puisse regarder les correctifs s’installer et se mettre à jour sans inquiétude. Par exemple, le manuel d’application indique qu’Active Directory doit être la source d’autorité pour tous les comptes d’utilisateurs. Ou que ces comptes doivent être synchronisés via l’AD sur site. La dernière version d’Azure AD Connect doit être installée. Intune doit à son tour être configuré comme une autorité de gestion des dispositifs mobiles (MDM).

Restez très vigilants

Une fois que vous avez rempli les conditions ci-dessus, il vous suffit d’un proxy ou d’un pare-feu avec TLS 1.2 pour que quatre URL Microsoft soient toujours disponibles. Une fois cette tâche accomplie, vous pouvez (enfin) vous reposer et laisser l’autopatch faire son travail. Soyez toutefois vigilant. Microsoft a déjà indiqué que les mauvais correctifs peuvent causer des problèmes. Microsoft s’attend néanmoins à ce que le taux de compatibilité dépasse les 99,6 % actuels, à mesure qu’Autopatch sera utilisé.

Séduisant ou non ?

Dans l’annonce, Microsoft indique que certaines entreprises ont déjà des politiques de correctifs bien pensées et automatisées, ce qui peut rendre Autopatch moins intéressant pour elles. « En communiquant avec les utilisateurs, nous apprenons comment Autopatch peut se développer pour offrir plus et de meilleures performances pour des développements qui seront annoncés prochainement », conclut Microsoft.  

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison