Test du Brother MFC-J5340DW : une imprimante A3 pour le grand public

Brother MFC-J5340DW

Il reprend presque à la lettre la formule à succès de son prédécesseur, mais cette fois, le Brother MFC-J5340DW se heurte à des coûts d’impression plus élevés.

Consultez l’ancienne Brother MFC-J5330DW, ajoutez comme la principale modification l’encre et l’imprimante plus coûteuse, et ce test est fini. Un peu trop court ? Oui, car le prix de l’encre a explosé aujourd’hui et une nouvelle comparaison est nécessaire, mais sinon, peu de changements.

Le prédécesseur du Brother MFC-J5340DW a reçu le titre de « Choix de la rédaction ». Malheureusement, cela ne s’applique pas au dernier modèle.

Inflation ?

Si vous désirez une imprimante sexy, merci de poursuivre votre recherche. Bonne chance dans cette quête, d’ailleurs, car les produits visuellement beaux se comptent sur une main. Le Brother MFC-J5340DW (208,34 EUR hors TVA) combine un petit écran tactile avec de nombreux boutons physiques. Ils augmentent la facilité d’utilisation, mais ne marquent pas de points en termes de beauté.

Le clavier numérique, d’ailleurs, révèle immédiatement qu’il y a un modem fax dans cette imprimante. La petite clientèle qui le désire aujourd’hui n’a rien à craindre de ce modèle.

Brother MFC-J5340DW

Le prix est élevé pour une imprimante A3, mais il était plus élevé il y a deux ans. Inflation, hausse des coûts de transport, augmentation du prix des matières premières : tous ces éléments joueront sans doute un rôle, mais le résultat est une augmentation de quarante euros par rapport à son prédécesseur. Le prix actuel reste compétitif sur le segment des imprimantes A3. Ceux qui cherchent à faire une bonne affaire et qui recherchent son prédécesseur seront déçus. En ligne, le modèle est maintenant vendu partout.

Impression A3, pas numérisation A3

Une imprimante A3 est souvent beaucoup plus grande qu’une imprimante A4 traditionnelle. En optant pour une zone de numérisation A4, cette imprimante est légèrement plus petite que prévu. Toutefois, il s’agit tout de même d’un sacré machin qui prend beaucoup de place : 53 x 40 x 30 cm. Ceux qui souhaitent également numériser en A3 mais ne veulent pas payer beaucoup plus peuvent opter pour le Brother MFC-J6540DW (316,97 € hors TVA). Les deux sont identiques en termes de fonctionnalité, seule la taille diffère en raison de la zone de numérisation A3 : 58 x 48 x 30 cm.

Le MFC-J5330DW de Brother possède un bac à papier d’une capacité de 250 feuilles. Associée à une encre standard permettant d’imprimer 550 feuilles en noir et blanc et en couleur, cette imprimante convient aux bureaux (à domicile) dont la consommation mensuelle moyenne d’impression est de 100 à 150 feuilles.

Brother MFC-J5340DW inkt

Les gros imprimeurs peuvent commander optionnellement de l’encre XL qui permet d’imprimer 3 000 feuilles en noir et blanc et 1 500 feuilles en couleur. Le maximum par mois que nous recommandons avec l’encre XL est d’environ 300 feuilles. Ceux qui veulent imprimer davantage ont intérêt à opter pour un modèle plus cher, doté de réserves d’encre plus importantes (impression moins chère) et de bacs à papier plus larges.

Vieil écran tactile

Comme pour son prédécesseur, le petit écran tactile n’est pas convaincant. Nous constatons une amélioration de l’enregistrement des touches. Contrairement à tous les autres écrans tactiles modernes qui ont un écran tactile capacitif, Brother utilise toujours un écran résistif. Résultat : l’écran se trouve entre deux couches avec, en dessous, une couche d’air qui détecte votre doigt au contact. Il est moins élégant et l’écran est donc moins attrayant.

Conseil important : utilisez doucement votre ongle, et l’écran répondra mieux. Les contacts doux avec le doigt ne fonctionnent pas beaucoup, voire pas du tout. Une fois que vous le connaissez, il fonctionne bien sur le Brother MFC-J5340DW. La technologie des écrans date de l’époque où un stylet était utilisé sur un écran tactile.

Impression mobile

Il est possible d’installer automatiquement l’imprimante sous Windows 10, Windows 11 ou macOS. Brother lui-même fournit une suite logicielle spatiale offrant plus de flexibilité pour la numérisation. Vous pouvez également numériser directement vers Dropbox, Evernote, Box, OneNote, SharePoint, OneDrive et Google Drive, entre autres, via les applications de l’imprimante (une connexion Wi-Fi ou réseau est bien sûr nécessaire).

L’impression via iOS ou Android est particulièrement fluide, du moins lorsque vous savez quelle application télécharger. Les derniers modèles n’utilisent plus l’application traditionnelle Brother iPrint&Scan. Ceux qui l’installent traditionnellement sont gentiment redirigés vers la nouvelle application Brother Mobile Connect. Elle a été remaniée, mais l’application est un peu compliquée. Lors du processus d’installation et dans certains menus, vous verrez des boutons en anglais avec le néerlandais entre parenthèses.

La raison de cette nouvelle application est la compatibilité avec EcoPro, l’abonnement d’impression de Brother. Lorsque vous achetez le Brother MFC-J5340DW, vous pouvez bénéficier d’une période d’essai gratuite de deux mois pour l’abonnement d’impression, puis vous pouvez arrêter quand vous le souhaitez.

Des performances fulgurantes

Dans une série de travaux d’impression variés, la Brother MFC-J5340DW se distingue par une impression très rapide. Il se réveille rapidement du mode veille : la première feuille de papier sort après seulement six secondes. Un travail d’impression de dix feuilles de texte noir et blanc chargé avec les paramètres par défaut prend 55 secondes. Si l’on porte ce nombre à 17 feuilles avec quelques petits tirages couleur ici et là, on passe tout juste la barre de la minute.

Brother MFC-J5340DW display

L’imprimante se rapproche ainsi de sa vitesse maximale théorique de 25 pages par minute en mono et jusqu’à 16 pages par minute en couleur. Pendant l’impression, nous mesurons une consommation moyenne de 24 watts. En veille, ce chiffre tombe à 5,3 watts. Après quelques minutes, l’imprimante se met en mode veille et la consommation tombe à 0,7 watts. Cela en fait l’une des imprimantes les plus économiques que nous ayons jamais reçues sur notre banc d’essai.

La copie d’une page via la vitre d’exposition prend sept secondes, soit deux secondes de plus que via le chargeur automatique situé en haut. Comme l’imprimante prend également en charge le format A3, vous pouvez étendre le rabat pour empêcher le papier de sortir très loin de l’imprimante. Ne faites pas cela pour les impressions A4, ou votre papier s’envolera de l’imprimante. Il suffit de faire glisser le rabat d’un seul clic, c’est suffisant. Comme le Brother MFC-J5340DW est très rapide, le papier se déroule à grande vitesse.

Frais d’impression

Nous l’avons mentionné au début de ce test, mais les coûts d’impression sont significativement plus élevés avec ce nouveau modèle. Si vous vous croyez malin et souhaitez acheter les anciennes cartouches d’encre, soyez déçu. Le Brother MFC-J5340DW utilise d’autres cartouches qui ne sont pas mutuellement compatibles.

En termes de coût d’impression, l’imprimante se trouve en milieu de gamme si l’on considère le coût par page. Les modèles d’entrée de gamme bon marché (environ 80 à 150 euros hors TVA) affichent souvent des prix (sans encre XL) de 4,5 centimes d’euro par feuille noir et blanc et de neuf centimes d’euro par feuille couleur. Ici, nous sommes légèrement plus bas, à 3,34 centimes d’euro par feuille en noir et blanc et 7,36 centimes d’euro en couleur. Par rapport au modèle précédent, l’augmentation du prix est bien visible.

Noir et blancCouleur
Prix par page encre standard2,91 centimes6,27 centimes
Prix par page encre XL1,01 centime4,05 centimes
Brother MFC-J5330DW, le modèle de deux ans
Noir et blancCouleur
Prix par page encre standard3,36 centimes7,36 centimes
Prix par page encre XL1,25 centimes4,90 centimes
Brother MFC-J5340DW, le modèle actuel

L’encre XL permet de réduire considérablement le coût par page du Brother MFC-J5340DW. Nous recommandons donc d’opter pour la variante XL pour les impressions en noir et blanc. Pour la couleur, la différence est moins prononcée, mais reste significative. Ceux qui impriment régulièrement en couleur à des fins professionnelles ont intérêt à opter pour l’encre XL là aussi.

Conclusion

La qualité d’impression est excellente pour sa gamme de prix. Jusqu’à la taille de caractère trois, nous pouvons lire le texte et à partir de la taille de caractère sept, tout est clairement défini. L’impression d’une page recto-verso (duplex) ne prend que dix secondes et est très précise et droite. En termes de qualité photo, le Brother MFC-J5340DW fait un grand pas en avant par rapport à son prédécesseur. Les résultats sur papier photo sont excellents, mais l’imprimante est également performante sur papier ordinaire pour les documents PowerPoint, par exemple.

Alors que son prédécesseur, le Brother MFC-J5330DW, avait fait fureur grâce à son excellent rapport qualité-prix, tel n’est plus le cas aujourd’hui. Le coût de l’encre est moins compétitif et le prix de l’imprimante est plus élevé, mais cela ne change rien au fait que cette imprimante A3 est toujours très performante dans son segment de prix. Quoi qu’il en soit, pour ceux qui n’impriment que des pages A3 et ne numérisent pas, le Brother MFC-J5340DW (208,34 € HT) est une excellente option.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison