Record d’investissement dans les infrastructures de cloud

cloud

62,3 milliards de dollars, c’est le montant investi dans les infrastructures cloud au cours du deuxième trimestre 2022. Cela représente une augmentation de pas moins de 33 % par rapport à la même période de l’année dernière. Tout cela en dépit d’une économie sous pression.

Les investissements réalisés au deuxième trimestre de cette année ont atteint un niveau record et le sommet pourrait ne pas encore être atteint. AWS, Microsoft Azure et Google Cloud restent les principaux acteurs du marché. Contrairement à d’autres secteurs, le cloud continue de se développer à un rythme incroyable, parfois plus fort que ce que les fournisseurs peuvent gérer. La forte demande d’analyse de données et d’apprentissage automatique, l’augmentation du nombre de centres de données, les migrations d’applications et les développements spécifiques au cloud sont quelques-unes des raisons de cette tendance. C’est ce que l’on peut lire dans un rapport de Canalys.

Microsoft rattrape AWS

L’économie mondiale est sous la pression de l’inflation, de la hausse des taux d’intérêt et de la récession. Pourtant, la demande de services de cloud est plus forte que jamais. Amazon (AWS) reste le principal acteur de ce marché, avec une part de marché de 31 % et une croissance de 33 % sur une base annuelle. Juste après AWS, Microsoft Azure a enregistré la plus forte croissance (40 %). Azure rattrape son concurrent AWS avec une part de marché de 24 %. Google Cloud a connu la plus forte croissance (45 %) et détient une part de marché de 8 %.

Microsoft a récemment annoncé que, comme AWS et Google, il pourrait prolonger la durée de vie des serveurs cloud. En outre, elle a pu remporter un nombre record de méga contrats. Selon Canalys, Microsoft rattrape son retard sur AWS grâce à un large portefeuille et à de nombreux partenariats logiciels.

cloud

Course à l’investissement cloud

« Le cloud reste le segment de la technologie qui connaît la plus forte croissance », dit Alex Smith, vice-président de Canalys, dans le rapport. « Il existe des perspectives pour chaque fournisseur, mais ce sont surtout les grands acteurs qui mènent la danse. La course à l’investissement dans le cloud sera intense, car les fournisseurs doivent répondre aux demandes des utilisateurs. Parallèlement, l’inflation et la hausse des taux d’intérêt génèrent de sérieux handicaps. »

Tant AWS que Microsoft déploient constamment de nouvelles infrastructures. Par exemple, AWS prévoit de créer 24 zones dans huit régions. Microsoft veut lancer 10 nouvelles régions l’année prochaine. Les intentions des entreprises et des organisations de migrer de plus en plus de services (sensibles) vers le cloud expliquent en partie ce phénomène.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison