Fibre optique de Proximus : 1 million de foyers et d’entreprises raccordables

fiber

Le projet de fibre optique à domicile de Proximus progresse bien. Actuellement, un million de bâtiments dans notre pays sont raccordables à la fibre optique. Ce chiffre reste encore faible comparé au reste de l’UE.

« Grâce à Proximus, la Belgique est à présent à la pointe de l’Europe en matière de déploiement de la fibre optique », se félicite le fournisseur dans un communiqué de presse. Cela semble plus spectaculaire qu’il n’y paraît : notre pays a un énorme retard par rapport au reste de l’UE. Néanmoins, la Belgique fait des progrès. Aujourd’hui, Proximus a raccordé l’Atomium à son réseau de fibres optiques. Cela signifie qu’un million de foyers et d’entreprises sont désormais connectés à la fibre optique.

Proximus travaille sur le déploiement de la fibre depuis 2016 et vise à ce qu’au moins 70 % des Belges soient raccordables d’ici à 2028. À cette fin, le fournisseur travaille en partenariat avec d’autres parties. En Flandre, il s’agit de Fiberklaar, en collaboration avec EQT Infrastructure, et en Wallonie, de la collaboration avec le spécialiste de la fibre de verre Unifiber sous le nom d’Eurofiber.

Le dernier d’Europe

Depuis plusieurs années, notre pays est le plus rapide des pays européens en termes de connexions en fibre optique. Pourtant, notre énorme retard n’a pas encore été comblé. Les chiffres récents du FTTH Council Europe montrent qu’environ 198,4 millions de foyers disposeront de la fibre optique d’ici à septembre 2021. En termes absolus, la France est le pays qui enregistre la plus forte croissance avec 4,3 millions de nouvelles connexions depuis un an, suivie du Royaume-Uni avec 3,4 millions, de l’Allemagne avec 2,4 millions et de l’Italie avec 1,5 million.

Désavantage du progrès

En termes de pourcentage, notre pays est le champion : entre septembre 2020 et septembre 2021, le nombre de bâtiments connectables dans notre pays a augmenté de 109 %. C’est beaucoup plus que le successeur de la Grèce avec 90 %. Néanmoins, il y a encore beaucoup de travail à faire. Il y a six mois, nos voisins du nord, par exemple, comptaient déjà 3,5 millions de bâtiments connectables.

Selon Hans Witdouck, CEO d’Eurofiber Belgium, qui se concentre principalement sur la fibre professionnelle, notre pays est à la traîne en matière de fibre résidentielle à cause de la loi du désavantage du progrès. « Presque tous les foyers ont accès à la DSL et au câble coaxial, qui permettent des vitesses allant jusqu’à 200 mégabits et un gigabit respectivement. C’est une grande quantité de bande passante. D’autres pays, qui sont aujourd’hui les plus grands acteurs de la fibre optique à domicile, disposaient de ces réseaux ici. Ils ont dû investir plus tôt pour servir leurs clients résidentiels. »

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison