VMware lance vSphere+ et vSAN+ : Contrôle du cloud pour installations sur site

VMware lance un nouveau modèle de paiement pour vSphere qui semble particulièrement avantageux pour les spécialistes de la virtualisation. Ceux qui s’inscrivent bénéficient du contrôle centralisé des environnements sur site via le cloud.

Peut-être que vous connaissez ce sentiment. Vous aimez VMware vSAN et vSphere et disposez d’installations étendues dans vos centres de données sur site, mais quelque chose cloche. Vous avez payé vos licences vSphere et vous êtes coincé avec l’une de ces vieilles licences perpétuelles. En tant que fan de VMware, non seulement vous avez accroché l’affiche de lancement de Tanzu au-dessus de votre lit, mais vous êtes également impatient de transférer chaque mois une somme d’argent à votre entreprise favorite. Avec la perspective du rachat impopulaire par Broadcom, vous avez envie de vous attacher à VMware par le biais d’un abonnement.

VMware lance aujourd’hui vSphere+ et vSAN+ : deux nouvelles (mais pas forcément nouvelles) solutions qui rendent exactement cela possible. En quelques clics, vous pouvez convertir des licences continues en un modèle d’abonnement. VMware souligne que cette conversion s’effectue proprement en arrière-plan. Une démo nous montre que la transition ne prend que quelques secondes, sans aucun temps d’arrêt pour les environnements vSphere. Toutes les VM et tous les conteneurs continuent de fonctionner sans problème.

Gestion en cloud

Bien entendu, VMware offre également des avantages aux clients. Si vous souscrivez aux versions plus de vSAN et vSphere, vous devez configurer une « gateway-appliance » dans votre centre de données sur site. Cette appliance sert de passerelle entre tous les serveurs vSphere sur site et la console en cloud de VMware. Avec vSphere+, les installations sur site sont connectées afin que vous puissiez les gérer via la console VMware Cloud.

VMware

Vous pouvez ajouter autant d’installations que vous le souhaitez, réparties sur différents sites géographiques. Tout est regroupé dans une seule vue d’ensemble. Cependant, VMware insiste sur le fait que vSphere lui-même continue de fonctionner entièrement sur site et peut être géré comme tel. La gestion du cloud est un bonus supplémentaire qui ne remplace pas les fonctionnalités existantes.

Mise à jour et dépannage

La gestion en cloud optionnelle permet d’avoir une vue d’ensemble plus rapide de l’environnement de l’entreprise, de pousser automatiquement les mises à jour vers tous les sites et de résoudre les problèmes à partir d’un seul endroit. Vous pouvez même utiliser la Cloud Console pour vous connecter à vCenter et prendre des mesures sur un hôte sur site. VMware propose également une protection en cloud pour vos hôtes sur site.

VMware souligne le lancement de vSphere+ et de vSAN+ comme des innovations majeures qui apportent les avantages du cloud aux charges de travail sur site. C’est vrai, en partie. L’inventaire centralisé et la gestion connexe dans le cloud des installations sur site sont incontestablement pratiques. Pourtant, nous avons également le sentiment que c’est surtout VMware qui souhaite apporter les avantages d’un modèle de paiement en cloud à son offre sur site et qui cherche à se justifier.

Un petit regard sur l’avenir

VMware affirme que ce que nous voyons maintenant n’est que la base. L’avenir nous dira dans quelle mesure ces versions plus des services VMware populaires sont réellement utiles. Pour l’instant, l’ensemble est facultatif, mais il ne le restera probablement pas de manière permanente. Un jour ou l’autre, VMware effectuera sans doute une transition complète vers le modèle SaaS pour l’on-prem (« on-premises »), mais son heure n’a pas encore sonné. En attendant, la gestion centralisée devrait être un appât suffisant.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison