Puce de sécurité Pluton de Microsoft peu populaire

Les fabricants ne sont pas vraiment enthousiastes à l’idée d’intégrer Pluton dans leurs ordinateurs portables. La puce de sécurité développée par Microsoft en collaboration avec Intel, AMD et Qualcomm existe principalement sur le papier.

Dell n’a pas l’intention de choisir Pluton pour l’essentiel de son portefeuille commercial. C’est ce que sait The Register. HP n’a pas non plus de puces Pluton en projet pour le moment. Lenovo a intégré de manière limitée la puce de sécurité que Microsoft a construite avec Intel, AMD et Qualcomm. Certains ThinkPads professionnels équipés de processeurs AMD Ryzen 6000 intègrent Pluton, bien que la fonctionnalité ne soit pas activée par défaut.

Pas chez Intel

AMD propose Pluton en option dans ses derniers processeurs. C’est plus que fait Intel. La douzième génération de puces Core (Alder Lake) n’intègre pas Pluton, bien que le fabricant de puces l’ait développé. Tout cela montre un enthousiasme très modéré pour la solution de sécurité de Microsoft.

Pluton est une puce de sécurité qui est intégrée au processeur, mais qui fonctionne de manière totalement indépendante. La puce agit comme un coprocesseur isolé qui peut, entre autres, jouer le rôle d’un module TPM 2.0 mais aussi stocker des informations sensibles telles que des clés de sécurité. Pluton peut également surveiller le reste du système depuis sa position isolée et donner l’alerte lorsqu’il détecte un comportement suspect.

Inconvénients

Pluton est en soi une bonne idée, mais le concept présente des inconvénients. Tout d’abord, il appartient à Microsoft. Pluton communique avec Microsoft afin de déployer des mises à jour de micrologiciels via le cloud, entre autres. Les mises à jour sont une bonne idée, mais les fabricants et les clients ne sont pas toujours enthousiastes à l’idée de communiquer avec Microsoft.

En outre, avec Pluton, Microsoft tire sur ses partenaires. Par exemple, HP installe dans ses ordinateurs portables un processeur de sécurité totalement isolé qui effectue une tâche similaire. Ce n’est pas du côté de l’unité centrale, ce qui constitue une couche supplémentaire de sécurité. En outre, un fabricant peut se différencier de la concurrence avec sa propre solution. L’uniformité de Pluton rend plus difficile pour HP, Dell et Lenovo de prétendre qu’ils ont la meilleure solution.

Le choix est indispensable

Pour sa part, Microsoft s’attend à ce que l’adoption s’accélère à l’avenir. La possibilité d’activer et de désactiver Pluton semble importante à cet égard. Un module de sécurité standardisé qui transcende les marques d’ordinateurs portables a certainement ses avantages dans de nombreux cas.Si vous n’avez pas le choix de désactiver le chiplet, Pluton peut être considéré comme un engagement non sollicité envers Microsoft, qui a déjà assez de pouvoir avec Windows.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison